La rencontre
des chefs

Partez à la rencontre lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit.

Pascal & Pascal

Lorem ipsum dolor quisque quis orci ut risus bibendum rhoncus enim velit.

Michel & Frédéric

Lorem ipsum dolor quisque quis orci ut risus bibendum rhoncus enim velit.

Sébastien & Philippe

Lorem ipsum dolor quisque quis orci ut risus bibendum rhoncus enim velit.

Julien &
Anne, Jules

Lorem ipsum dolor quisque quis orci ut risus bibendum rhoncus enim velit.

Yves & Charles

Lorem ipsum dolor quisque quis orci ut risus bibendum rhoncus enim velit.

Clémentine & Grégory

Lorem ipsum dolor quisque quis orci ut risus bibendum rhoncus enim velit.

Damien & Guillaume

Lorem ipsum dolor quisque quis orci ut risus bibendum rhoncus enim velit.

Yuri & Julien, Gilles

Lorem ipsum dolor quisque quis orci ut risus bibendum rhoncus enim velit.

Le chef
Pascal Bardet

Pascal Bardet, natif du Lot, a fréquenté très jeune les cuisines d’Alain DUCASSE.
La première fois, c’était en 1994. Il y est resté dix-huit ans. Avec, en point d’orgue, de 2007 à 2011, le poste envié de chef du Louis XV à Monaco (3 étoiles Michelin). Ce fut l’école de la rigueur, de l’exigence.

La quarantaine venue, il fait partie des rares chefs confirmés qui ont le sens du produit, des cuissons et une large ouverture d’esprit. « En cuisine, rien n’est figé. La technique et l’expérience, il faut s’en servir pour faire ce que l’on aime », assure-t-il.

Restaurant LE GINDREAU

Le bourg
46150 Saint Médard
05 65 36 22 27
www.legindreau.com/fr
www.facebook.com/Le-Gindreau-107167222710859/
www.instagram.com/pascalbardet/

LA RECETTE DU CHEF

Ecrevisses pattes rouges servies tièdes, fumet de carapaces, macédoine de primeurs et fanes liées des parties crémeuses, girolles du pays et amandes

Télécharger la recette du chef

Le vigneron
PASCAL VERHAEGHE

J’entre dans ma soixantième année et ma cinquantième vendange. Le vin m’a embarqué au lendemain de mes 20 ans, mes études finies. Finis les maths vive le vin ! Avant de revenir en Cahors en 2007, j’ai pas mal voyagé et connu des expériences qui ont forgé mon caractère et ma manière d’imaginer mes vins : début des années 2000 en Bourgogne, 2005 et 2006 au États-Unis…
Dans ces voyages, la cuisine et la gastronomie tinrent une place importante. Les accords mets et vins sont pour moi essentiels même si la manière dont je les apprécie a évolué avec le temps. J’adore les vins frais et fins de grande longueur tout en restant un amateur de grands vins vieux. Pour moi avant tout, un vin doit exprimer un terroir et représenter un vigneron.
Le Malbec, permet tout cela. C’est un cépage de grand caractère mais assez rebelle à cultiver. Suivant les terroirs où il croît, il donne de superbes « vins de copains » ou de grandes bouteilles de race pouvant se bonifier plusieurs dizaines d’années. Un cépage star, comme le prédisait Robert Parker il y a quelques années.

extra-libre

Château du Cèdre

Cahors
Extra Libre Château du Cèdre

Le chef
Michel Dussau

Le chef Michel Dussau c’est 55 ans d’amitié, de partage et de création. Dès l’âge de 16 ans il commence apprenti Au Relais du Pavillon à Saint-Sever (1 étoile) puis trois ans plus tard commence la formation vue par Alain Ducasse : tout d’abord au Restaurant de Bacon, le meilleur restaurant de poisson de toute la côte, puis à la Brasserie de l’Horloge à Monte-Carlo, auprès de Bruno Caironi, et au Grand Hôtel de Saint-Jean-de-Luz, auprès de Bruno Cirino. Après son passage de plusieurs années au Louis XV à Monaco il revient dans le sud-ouest devenant chef étoilé au Château de Mercuès près de Cahors.

En 1996 il signe son premier établissement, l’hôtel-restaurant du Pont Napoléon à Moissac qui deviendra pendant dix ans une très belle référence gastronomique. Enfin, en 2006, Il se lance dans une nouvelle aventure La Table d’Armandie (aujourd’hui : La Table de Michel Dussau) à Agen : un restaurant axé sur la bistronomie, savant dosage entre la cuisine bistrot traditionnelle et la restauration gastronomique haut de gamme.

Restaurant La Table de Michel Dussau

1350 Avenue du Midi
47000 Agen
05 53 96 15 15
la-table-agen.com
www.facebook.com/latable.micheldussau/

LA RECETTE DU CHEF

Côte de bœuf maturée, grillée au feu de bois, pommes de terre Belle de Fontenay confites à la graisse de canard, girolles et jambon Noir de Cambes

Télécharger la recette du chef

Le vigneron
Frédéric Ribes

«Ceux qui rêvent le jour auront toujours un avantage sur ceux qui rêvent la nuit» a écrit Edgar Poe. Pour moi, l’histoire a commencé par une rêverie partagée – ou un pari peut-être - avec mon frère Mammouth, sous le soleil brulant des vacances de l’été 1976. Nous plantions nos vignes. J’avais alors 14 ans. Aujourd’hui, j’en ai 58 et la vigne et le vin font plus que jamais partie de ma vie.

Le vin tient une place particulière dans ma vie. On peut faire sans, mais, sans mentir, quelle tristesse ! Catalyseur indispensable de nos émotions culinaires, je le considère indissociable de la gastronomie, pilier de ma culture. L’art de cuire, d’accommoder et d’associer les aliments et les accorder à un vin font de l’homme un animal à part.

Au domaine du Roc, le vin d’ici c’est la Négrette, notre cépage autochtone.
Un patrimoine dont nous sommes fiers et jaloux tout autant que nous aimons le partager.

 

Don Quichotte

Domaine Le Roc

Fronton
Don Quichotte

Le chef
Sébastien BRAS

Sébastien BRAS, après l’institut Paul Bocuse, intègre à l’âge de 23 ans la cuisine aux côtés de son père, Michel BRAS.
Il continue à cultiver ce territoire d’Aubrac qui l’inspire tant, et s’ouvre également aux saveurs du monde en voyageant au Japon, Vietnam, Brésil, Sénégal, … créant une « cuisine de l’instant » spontanée, vivante, sensuelle, qui touche le cœur plus que la tête.
Mais qu’on ne s’y trompe pas, elle est aussi le résultat d’un cheminement, d’un travail, de gestes répétés, d’une maturité, d’une histoire.
Le goût de la cuisine est un équilibre : c’est une disposition d’esprit, beaucoup de travail et une somme d’expériences vécues.

Rien ne peut remplacer l’expérience.

Restaurant LE SUQUET

Route de Laguiole
12210 Laguiole
05 65 51 18 20
www.facebook.com/BrasOfficiel
www.instagram.com/brasofficiel
www.twitter.com/BrasOfficiel

LA RECETTE DU CHEF

Bœuf Aubrac : La pièce confite au lard et finie au beurre de petit-lait, orge lacto-fermentée & vinaigrette perlée au parfum de courge, les haricots de Laurence.

Télécharger la recette du chef

Le vigneron
Philippe Teulier

A 59 ans aujourd’hui, j’ai en mémoire, le Lycée Agricole de Montpellier où j’entrais à 16 pour préparer mon Brevet de technicien agricole viticulture-œnologie, déjà prêt à succéder à mon père dans notre propriété accrochée aux flancs rougis du vallon de Marcillac.
Des repas de famille, je garde le goût des choses simples. Je ne suis pas difficile quand c’est bon ! J’apprécie tout particulièrement la cuisine des terroirs et j’adore quand elle est revisitée tout en poésie par des chefs de talent, comme Sébastien Bras.
Côté boisson, disons-le franchement, je n’aime pas l’eau ! Un bon vin est indispensable à un bon repas. Il en sublime les plats.
A Marcillac, notre cépage le Fer Servadou est aveyronnais depuis toujours. Comme lui, il est capricieux. Parfois. Comme un aveyronnais, son caractère est bien trempé et lui donne un style de vin unique. Je l’aime tout simplement.

Cuvée Vieilles Vignes

Domaine du cros

Marcillac
Cuvée «VV»

Le chef
Julien DUBOUE

Originaire des Landes, Julien Duboué a commencé son apprentissage chez Jean Cousseau au Relais de la Poste à Magescq avant d’arriver à Paris en 2001 chez Alain Dutournier au Carré des Feuillants.
En 2010, à tout juste 26 ans, après des passages remarqués au George V ou encore à New York chez Daniel Boulud, il ouvre son premier restaurant à Paris « l’Afaria ».
Il a pour passion le goût des produits vrais qui sont autant d’échos à son enfance landaise passée en toute simplicité entourée des siens.
Créatif dans l’âme, toujours en recherche et infatigable travailleur, il ouvre avec ses équipes et plusieurs amis de nouveaux restaurants parisiens : A Noste en 2014, Corn’R en 2016, BOULOM en 2018, puis La Dalle en 2019.

Restaurant B.O.U.L.O.M.

181 Rue Ordoner
75018 Paris
01 46 06 64 20
www.boulom.net
www.julienduboue.com

LA RECETTE DU CHEF

Ribs de bœuf sauce barbecue

Télécharger la recette du chef

Les vignerons
Anne Ribes

Sur ce morceau du frontonnais depuis 25 ans, l’envie ma prise tôt de poursuivre l’héritage familial. Mon BTS viticulture-œnologie en poche, j’avais la bougeotte. J’ai passé près d’un an à Los Angeles chez un importateur de vin, question de découvrir d’autres horizons avant de revenir à la propriété. La découverte est un principe qui me guide d’ailleurs souvent pour le vin comme pour la cuisine. J’aime découvrir le travail de ceux qui cuisinent bien – mieux que moi ! – et avec qui je partage l’envie de régaler les autres.
Le partage est d’ailleurs un quasi synonyme de vin. Le vin est un moment de partage unique. Dès qu’une bouteille est ouverte, c’est le souvenir d’un repas, d’une soirée, d’un bon moment passé.
La Négrette a véritablement une palette aromatique énorme ! C’est un plaisir de la travailler à la vigne et en cave, l’intensité aromatique est très forte et elle donne vie à des vins qui créent la surprise.

JULES VERHAEGHE

Passionné et touche-à-tout, après un parcours scientifique, je fais des études de commerce puis de littérature anglaise pour finalement valider un BTS viticulture-œnologie. De là, j’ai multiplié les expériences vigneronnes en France et à l’étranger.
Souvent impatient et me donnant à fonds, j’apprends maintenant la patience en accompagnant le Malbec dans les vignes et les barriques. A 23 ans, je suis revenu à ce qui est essentiel pour moi : la terre.
Amoureux, j’aime les produits authentiques, savoureux, sains. La bonne cuisine évidemment !
Mon père m’a donné le goût des vins vifs, frais et longs, mais j’aime avant tout les vins réalisés sans compromis. Sans demi-mesure, comme le Malbec, un cépage pourtant d’une grande sensibilité et avec lequel j’ai tant envie de faire. Ce cépage on ne peut que l’aimer !

bouteille-les-petits-cailloux-du-roc

Domaine Le Roc

Fronton
Les Petits Cailloux du Roc

juveniles

Château du cèdre

Cahors
Juvéniles

2-vaches-rouges

Château Aydie

VDF
Les 2 Vaches Rouges

La cheffe
Clémentine COUSSAU

Clémentine COUSSAU signe la continuité et l’innovation dans cette histoire de famille et d’exigence. Après être passée à l’institut Paul Bocuse, chez Arzak (3 étoiles à San Sébastien) puis chez Alain Dutournier au Carré de Feuillants à Paris entre autres.
En 2014 elle rentre à Magescq retrouver son oncle Jean (le chef) et son père Jacques (l’homme de la salle) au restaurant familial doublement étoilé depuis 1971.

Restaurant Le Relais de la Poste

26 Avenue de Maremne
40140 Magescq
05 58 47 70 25
www.relaisposte.com/fr/
www.facebook.com/relaisdelapostecoussau
www.instagram.com/relaisdelapostecoussau

LA RECETTE DU CHEFFE

Filet de pigeonneau rôti à l’os, les cuisses laquées au jus, petits pois et girolles

Télécharger la recette du chef

La famille
LAPLACE

Les Laplace, une famille très attachée à son terroir ! Depuis 1927, quatre générations de vignerons se passent le témoin au Château d’Aydie.

Dans les années 1930, Frédéric Laplace est le premier à donner une place centrale au vignoble parmi la polyculture (élevage, culture de céréales…), encore très traditionnelle à cette époque.

En 1952, son fils Pierre lui succède, continue avec assiduité plantations et aménagements du vignoble et amorce la commercialisation en bouteilles. Ce sont ensuite ses 4 enfants : Marie, Bernard, François & Jean-Luc qui, dès les années 1970, s’impliquent et continuent de faire progresser le domaine : identification des meilleurs terroirs, plantation en hautes densités, recherches et évolution de la vinification du cépage Tannat. Sous leur impulsion, le domaine s’impose depuis des années comme un des leaders de l’appellation.

Aujourd’hui la nouvelle génération arrive : Camille, Bastien et Grégory.

MADIRAN ODE AYDIE

Château Aydie

Madiran
Odé d'Aydie

Le chef
Yves CAMDEBORDE

CAP de l’école hôtelière de Morlaàs (64) en poche, le chef Yves Camdeborde, jeune Béarnais dans les années 80 travaillera très dur au Ritz sous le regard du sous-chef Christian Constant.
Après un passage chez Maxim’s, au Relais Louis XIII, à La Marée et à La Tour d’Argent, le jeune Palois retrouve, en 1988, Christian Constant, devenu le chef du Crillon. Après avoir participé à cette incroyable aventure, récompensée par deux étoiles au Michelin et 5 toques au Gault-Millau, le jeune cuisinier décide enfin de voler de ses propres ailes.
Mais en ouvrant, le 21 août 1992, à deux pas de la Porte d’Orléans, La Régalade, un petit bistrot de quartier, le jeune chef ne se doute pas encore qu’il va révolutionner le monde de la restauration parisienne. Précurseur de ce qu’on appellera plus tard la bistronomie, le cuisinier, alors âgé de 27 ans, va participer, pendant douze ans, à une œuvre totalement novatrice à l’époque : « proposer une jolie cuisine identitaire, faite d’émotions et de sensibilité, le tout réalisé à base de produits frais de grande qualité et accessible au plus grand nombre ».
En février 2004, après douze années de folie durant lesquelles le monde entier viendra se régaler et dont toute une génération de jeunes chefs s’inspirera largement, Yves s’installe en plein cœur de Saint-Germain des Prés, pour ouvrir l’Hôtel Le Relais Saint Germain et ses comptoirs.

Le Comptoir
9 Carrefour de l'Odéon, 75006 Paris
L’Avant Comptoir du Marché
14 Rue Lobineau 75006 Paris
L’Avant Comptoir de la Mer
3 Carrefour de l'Odéon, 75006 Paris
L’Avant Comptoir de la Terre
3 Carrefour de l'Odéon, 75006 Paris
Hôtel Le Relais Saint Germain
9 Carrefour de l’Odéon 75006 Paris

www.camdeborde.com
www.facebook.com/hotelrelaissaintgermain
www.instagram.com/yves_camdeborde/

LA RECETTE DU CHEF

Vinaigrettes de légumes de saison «cuit cru» : Noisette, basilic, citron vert et jus de tomates épicé

Télécharger la recette du chef

Le vigneron
Charles Hours

Sans être trop sage de mes 65 ans, je peux dire que j’ai toujours voulu vivre et travailler en Béarn au Pays de l’Adour, à Monein au milieu des vignes. Jamais je n’ai désiré être ailleurs au cœur d’un pays de cocagne idéalement installé entre Pyrénées et Atlantique. A une heure d’ici montagnes et océan m’inspirent au quotidien.
Le vin, je l’ai dans le corps. Il m’habite, comme la gastronomie d’ailleurs. Ces deux passions m’ont amené à croiser le chef Yves Camdeborde avec qui je travaille depuis ses débuts. Un ami fidèle. Je suis fier de cette amitié car Yves est un cuisinier profondément humain, généreux, qui a le sens de l’hospitalité et particulièrement créatif – c’est d’ailleurs lui qui a inventé la bistronomie…
Si le vin est une part indissociable de moi, il est plus largement une part de notre culture, un synonyme de civilisation. En Jurançon, depuis des siècles, cépages, terroirs, climats et vignerons nous offrent un vin unique avec deux cépages exceptionnels particulièrement à l’aise sur les coteaux du Béarn : le Gros manseng et le Petit manseng, déjà présents ici au temps d’Henri IV.

Cuvée MARIE Jurançon sec

Clos Uroulat

Jurançon
Cuvée Marie

Le chef
Damien Fagette

Damien Fagette est un chef étoilé de Dordogne. Il est entré à La Tour des Vents à l’âge de 16 ans en tant qu’apprenti. Après avoir été formé par Marie Rougier Salvat qui lui a fait confiance, il est aujourd’hui le chef du restaurant où il exprime sa vision créative et contemporaine de la cuisine. Exigeant avec les autres et avec lui-même, il porte une attention toute particulière à l’assaisonnement et aux sauces. Ses assiettes sont de véritables tableaux, pures et graphiques.

Restaurant LA TOUR DES VENTS

Moulin de Malfourat
24240 Monbazillac
05 53 58 30 10
www.tourdesvents.com
www.facebook.com/latourdesvents
www.twitter.com/tourdesvents24

LA RECETTE DU CHEF

Pressé de foie gras de canard à la mangue

Télécharger la recette du chef

Le vigneron
GUILLAUME DE CONTI

A tout juste 36 ans, je me souviens travailler dans la vigne depuis ma jeune adolescence. Des études de « Tourisme-management » puis des voyages en particulier en Australie. A 28 ans, devenu papa à mon tour, mon histoire m’a rattrapé et j’ai retrouvé le chemin du domaine. J’y ai appris le métier sur le tas, en famille. Quand on nait dans une barrique... on y retourne tôt ou tard !
Toutes ces expériences ne m’ont jamais éloigné de la cuisine avec qui je noue une relation quasi charnelle ! J’adore manger et j’adore la cuisine !

Un lien direct entre la Terre et l’Homme. Nous, paysans vignerons, faisons pousser nos vignes pour transformer leurs baies en jus de raisins, que nous allons, armés de patience et de quelques outils, transformer en vin. Nous nous devons de respecter ce fruit, de le laisser s’exprimer pleinement une fois en bouteille. Avec plaisir, mais place à la subtilité et parlons terroir et fruit avant tout !
Parmi les cépages du domaine, je retiendrai la Muscadelle qui marie l’exubérance aromatique de certains cépages des bords du Rhin et la fraicheur propre à ceux du Sud-Ouest. Avec elle, nous écrivons notre propre Conti-ne Périgourdine !

 

conti-ne-perigourdine

Château Tour des gendres

Bergerac
Conti-ne Périgourdine

La cheffe
Yuri NAGAYA

Yuri NAGAYA est une jeune cheffe japonaise qui a choisi de poser ses valises à Pau en Béarn. Élue meilleure cuisinière de France par le guide Fooding, elle propose une cuisine étonnante et pleine de passion. Issue d’une famille de chefs au Japon, elle embrasse les deux cultures, accommodant les produits du sud-ouest, sublimant leurs saveurs.
En trois mots on pourrait s’essayer à définir sa passion et maitrise de la cuisine : délicatesse, précision et finesse.

Restaurant L’AMATEUR DE THÉS

1 Rue de la République
64000 PAU
05 59 32 81 06
www.lamateurdethes.fr/fr
www.facebook.com/lamateurdeT
www.instagram.com/amateurdethes

LES RECETTES DU CHEFFE

Carré de porc noir rôti, aubergine, girolles, sauce au sésame noir, foie gras don au tériyaki

Accompagnement : VV Marcillac
Télécharger la recette du cheffe

Saint Pierre poêlé, tomate orange, courgette sauce myso & yuzu tempura don de langoustine

Accompagnement : Moulin des Dames Blanc sec
Télécharger la recette du cheffe

Les vignerons
julien Teulier

Immergé dans l’univers de la vigne depuis ma naissance il y a 39 ans, je mets « officiellement » les deux pieds dans le domaine en 2001, mon BTS viticulture-œnologie obtenu à Blanquefort.
Ici dans notre vallon, je cultive le Mansois, nom local du Fer Servadou. Originaire de Marcillac, c’est un cépage rustique au sens noble du terme, robuste, original, adapté à son terroir et à son climat.
Derrière chaque vin, il y a un vigneron, une famille, des amis, une histoire…
Le vin ouvre toujours une porte à la discussion. J’aime le dire à mes amis, avec qui les moments de partage autour d’un verre sont un bon moyen d’en faire des ambassadeurs de la « culture vin ».
Avec le vin, va la gastronomie qui est pour moi synonyme de plaisir, de souvenirs, de convivialité, de voyages ! Quoique naturellement attaché à notre cuisine de terroir et aussi bizarre que cela paraisse pour un aveyronnais, je confesse, ma préférence pour les produits de la mer connus grâce aux savoir-faire de chefs cuisiniers qui ont su éveiller ma curiosité.

n25

Domaine du cros

Marcillac
Cuvée N°25

Gilles De Conti

A 21 ans – j’en ai aujourd’hui 35 - sitôt mon BTS viticulture-œnologie en poche, je suis parti à la rencontre de vignerons de «caractère». Pendant sept ans, j’ai vinifié dans différentes appellations de France ainsi qu’à l’étranger.
Le vin m’a construit et la cuisine aussi. On est ce qu’on mange ! Les mauvais aliments me rendent morose. Épicurien de nature, j’aime cuisiner les produits de qualité riches en saveurs. La cuisine c’est un peu mon médicament de tous les jours !

Pour les vins, il faut que ça file droit ! Les vins qui présentent une belle pureté aromatique avec beaucoup de rectitude ont ma préférence.
Au domaine Tour des Gendres, le Sauvignon est un cépage emblématique. Autochtone, il réagit très bien sur nos sols calcaires périgourdins. Il apporte au vin une tension que j’apprécie particulièrement, beaucoup de nervosité et de minéralité.

Moulin des Dames Blanc sec

Château Tour des gendres

Bergerac
Moulin des dames